2015

Tous les premiers mercredis du mois, à 12h00, les sirènes raccordées au SAIP retentiront pour essai

 
 
sirène-160-105

Les sirènes concernées:
 
  * sirène du Conseil Départemental, 100 boulevard Hubert Gouze à Montauban
  * sirène du Groupement de Gendarmerie Départementale, 75 ter Avenue Marceau Hamecher à Montauban
  * sirène du Centre de secours de Montauban, 16 rue de l'égalité à Montauban
  * sirène du 9ème BSAM (quartier Vergnes), route de Négrepelisse à Montauban
  * sirène du Stade Jo Carabignac, avenue du Sarlac à Moissac
  * sirène de Castelsarrasin , mairie, place Jean-Jaurès
  * sirène de Caussade, mairie, place du général De Gaulle
 
 D'autres sirènes seront raccordées et mises en fonctionnement dans les prochains mois.
 
 Pour mémoire,
 
 1) rappel sur le Système d’alerte et d’information des populations (SAIPsystème d'alerte et d'information de la population)
 
 En cas de crise importante (catastrophe naturelle et industrielle, attentat terroriste...), la sirène, déclenchée par le préfet ou le maire, a pour objet d’avertir la population d’un danger imminent ou en train de produire ses effets, nécessitant de se mettre en sécurité (se protéger dans un bâtiment ou évacuer la zone de danger).
 
 Ces sirènes s'inscrivent dans le cadre du déploiement par le ministère de l’Intérieur du Système d’alerte et d’information des populations (SAIPsystème d'alerte et d'information de la population). Ce système a pour objet de rénover le système actuel d’alerte de la population pour le rendre plus performant et résistant en mobilisant plusieurs moyens d'alerte et d'information de la population. Il intègre plusieurs technologies : les sirènes, les SMS  (via une diffusion cellulaire de type cell-broadcast qui évite l'engorgement des réseaux), et un service de diffusion de l'alerte à des opérateurs, relayant avec leurs propres moyens ces informations (notamment panneaux à message variable et radios).
 
 Le déploiement du SAIPsystème d'alerte et d'information de la population est organisé en plusieurs étapes : la première s’étend de 2013 à 2019 et couvrira les zones d’alerte identifiées comme prioritaires du fait de la nature des risques locaux et/ou de la concentration de population. À terme, ce sont plus de 2700 sirènes qui seront connectées.
 
 2)  rappel sur les consignes de comportement en cas d’alerte :
 
 Au signal, il faut :
 
  * Rejoindre sans délai un local clos, de préférence sans fenêtre, en bouchant si possible soigneusement les ouvertures (fentes, portes, aérations, cheminées....).
  * Arrêter climatisation, chauffage et ventilation.
  * Se mettre à l’écoute de la radio.
 
 Ce qu’il ne faut pas faire :
 
  * Rester dans son véhicule.
  * Aller chercher les enfants à l’école (les enseignants se chargent de leur sécurité).
  * Téléphoner (les réseaux doivent rester disponibles pour les secours).
  * Rester près des vitres.
  * Ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors.
  * Allumer une quelconque flamme (risque d’explosion).
  * Quitter l’abri sans consigne des autorités.
 
 Le signal d’alerte se compose de trois séquences d’une minute et 41 secondes puis d’une séquence de fin d’alerte de 30 secondes.
 
 Dans le cadre des essais mensuels, le signal d'alerte est limité à une séquence d'une minute et 41 secondes.
 
 A noter :
 
 Lien intéressant sur le portail internet de l'Etat de Tarn-et-Garonne (avec le signal d'alerte au format MP3) > cliquez ici