Communiqués de presse

Contrôle de l’affichage de l’origine des viandes dans les restaurants

 
 

Les services de la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (services CCRF et vétérinaires) ont conduit lors de la dernière semaine de juin et de la première quinzaine de juillet une opération ciblée de contrôle de l’affichage de l’origine des viandes dans les restaurants commerciaux.

Elle s’inscrivait dans le cadre de l’Opération Interministérielle Vacances et répondait aux priorités fixées par le préfet pour soutenir l’élevage et pour s’assurer que les consommateurs disposaient d’une information loyale au moment de faire leur choix.

Au cours de cette opération 30 restaurants ont été contrôlés. Il a été constaté que dans 7 établissements l’affichage de l’origine des viandes n’était pas réalisé quand bien même la viande était française ce qui était le cas dans 4 restaurants. A noter qu’aucune tromperie visant à franciser une viande étrangère n’a été relevée.

Les services de la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations ont profité de ces contrôles pour s’assurer de la bonne application des autres exigences réglementaires concernant notamment la loyauté des pratiques commerciales, l’affichage des prix et des allergènes et la sécurité sanitaire des aliments.

Parmi les non-conformités le plus souvent relevées figuraient :

  • l’absence  d’affichage de la liste des allergènes présents dans les produits servis,
  • la non présentation d’une note au client,
  • le défaut d’affichage des prix à l’extérieur et à l’intérieur de l’établissement,
  • la non indication de l’origine des vins servis au pichet,
  • le non respect des règles d’hygiène et des températures de conservation des aliments.

Au final, l’ensemble de ces contrôles a donné lieu à 7 avertissements, 7 mises en demeure d’apporter des actions correctives, 4 procès-verbaux de constatation et une fermeture d’établissement. Ils ont également permis de retirer de la consommation une dizaine de kilogrammes de denrées impropres à la consommation (DLC dépassées, viandes hachées préparées à l’avance sans agrément).

Les services de la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations poursuivent leurs contrôles renforcés tout au long de l’été.