Lutte contre la délinquance en Tarn-et-Garonne - bilan 2015

 
 
Numéro spécial | février 2016
Conférence de presse le 4 février 2016

Le 4 février 2016, Pierre Besnard, préfet, et Alix-Marie Cabot-Chaumeton, procureur de la République près le tribunal de grande instance de Montauban, ont présenté les chiffres de la délinquance 2015 et les perspectives pour l'année 2016.

Les forces de l'ordre sur tous les fronts

Le préfet a tenu à saluer le travail des policiers et des gendarmes très fortement sollicités en 2015 : tout en poursuivant leur mission quotidienne de  lutte contre la délinquance, ils ont fait face avec efficacité à des événements exceptionnels liés au maintien de l'ordre public lors des manifestations de l'été 2015 et à la mise en oeuvre du plan de lutte anti-terrorisme, de Vigipirate renforcé et de l'état d'urgence. Il a renouvelé à cette occasion ses remerciements pour l'engagement et la mobilisation des forces de l'ordre pour la sécurité de tous.

Pour 2016, afin de faire face à tous les enjeux de sécurité, des postes et des moyens supplémentaires seront alloués aux forces de l’ordre du département :

  • création d’une unité de renseignement territorial à la brigade de gendarmerie de Moissac
  • renforcement des effectifs de la gendarmerie dans le cadre du plan de lutte anti terrorisme
  • création d’une unité cynophile « stupéfiants » à la direction départementale de la sécurité publique

Un bilan nuancé en fonction des catégories de faits de délinquance

 Globalement, le nombre de faits de délinquance reste stable : 9 855 cette année contre 9 870 en 2014. Parmi ceux-là :

  • les AAB (atteintes aux biens) progressent de 1,34% (- 6,15% au niveau national)
  • les AVIP (atteintes volontaires à l'intégrité physique) baissent de 2,7% (-0,9% au niveau national)
  • les EIEF (escroqueries et infractions économiques et financières) baissent de 5,7% (elles augmentent de plus de 14% au niveau national)

Par ailleurs, le Tarn-et-Garonne enregistre en matière de sécurité routière de mauvais résultats : 28 tués en 2015, soit 4 de plus qu’en 2014.

>>> retrouvez le bilan détaillé  en cliquant ici

Fermeté et pédagogie pour 2016

Fermeté à l’encontre des malfaiteurs et des mauvais conducteurs est le mot d’ordre du préfet. La lutte contre les cambriolages, les vols de véhicules et l’insécurité routière constituent les axes prioritaires de l’action des forces de l’ordre.

Des actions de pédagogie seront par ailleurs poursuivies pour que la population adopte les bons réflexes de précaution, de prudence, et d’anticipation visant à limiter la commission des vols. Pédagogie et prévention aussi à l’égard des usagers de la route pour qu’ils apprennent à mieux partager la route.

En matière de politique pénale, l’objectif premier est de maintenir la baisse des atteintes aux personnes, les plus graves et de poursuivre la mise en œuvre des plans de lutte contre les cambriolages et les vols de véhicules. La réponse judiciaire sera graduée : les auteurs présumés d’infractions pris en flagrant délit feront l’objet d’une comparution immédiate, des alternatives aux poursuites seront prononcées pour les cas les moins graves.