Actualités

Première mise en œuvre locale de France Relance en Tarn-et-Garonne

 
 
Première mise en œuvre locale de France Relance en Tarn-et-Garonne

Emmanuel MOULARDsecrétaire général de la préfecture - sous-préfet de l'arrondissement de Montauban, secrétaire général de la préfecture de Tarn-et-Garonne et sous-préfet de l'arrondissement de Montauban - en présence du directeur départemental des finances publiques adjoint, de la directrice départementale des territoires adjointe et du directeur adjoint de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations - a présenté à la presse la 1ère mise en oeuvre locale de France Relance dans le département et notamment le soutien exceptionnel apporté à l'investissement local.

Pour faire face aux conséquences économiques et sociales liées à la crise de la Covid-19, le Gouvernement s’est engagé dans un vaste plan de relance.

Cet effort de relance passe notamment par un accompagnement financier des projets d’investissement des communes et de leurs groupements, qui bénéficie de manière indirecte au secteur du bâtiment et des travaux publics.

C’est ainsi qu’un milliard d’euros supplémentaire a été voté dans la troisième loi de finances rectificative du 30 juillet 2020 pour soutenir, au travers d’une dotation exceptionnelle de DSIL (Dotation de Soutien à l’Investissement Local) des projets prêts à démarrer afin de relancer l'investissement local.

Trois priorités d’intervention ont été ciblées :

  • la transition écologique ;
  • la « résilience sanitaire » (opérations en matière de santé publique, mise aux normes des équipements sanitaires, ou encore travaux sur les réseaux d’assainissement) ;
  • la préservation du patrimoine public historique et culturel (classé et non classé).

La répartition régionale des 94 M€ de crédits reçus s’est faite au travers de 3 parts :

  • part 1 : opérations d’intérêt régional, pour des opérations sous maîtrise d’ouvrage Conseil régional et/ou intéressant les universités et le littoral (15 M€) ;
  • part 2 : opérations structurantes de territoires (50 M€) ;
  • part 3 : opérations d’intérêt local (25 M€).

Pour le département de Tarn-et-Garonne, 47 projets d’investissement ont été retenus en vue d’un accompagnement financier au titre de la DSIL 2020 du plan d’urgence (pour les parts 2 et 3) pour un montant global de 5,27 M€.

A titre d’exemples, sont ainsi financés sur la part 2, des équipements structurants pour des montants compris dans la fourchette de 100 000 € à 700 000 € de subventions tels que :

  • la construction du CDEF (Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille) à Montauban ;
  • l’agrandissement et le réaménagement de la cuisine centrale intercommunale à Castelsarrasin ;
  • des travaux de rénovation d’EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) à Verdun-sur-Garonne et à Beaumont-de-Lomagne ;
  • la restauration et la mise en valeur du Pont Vieux à Montauban.

Sur la part 3, sont soutenus des projets d’investissements concernant le plus souvent des territoires plus ruraux, en complément des subventions déjà existantes.

Parmi ces projets soutenus, on peut citer :

  • l’installation d’une chaufferie biomasse et d’un réseau chaleur à Verlhac-Tescou ;
  • des travaux d’investissement à la MARPA (Maison d’Accueil Rural pour Personnes Âgées) de La Ville Dieu du Temple ;
  • la réhabilitation de réseaux d’assainissement et eau potable sur la commune d’Albias ;
  • la restauration de la toiture de l’église Notre-Dame à Valence d’Agen pour ce qui concerne la préservation du patrimoine bâti.

L’accompagnement financier de ces opérations d’intérêt local s’échelonne de 3 634 € à 282 392€.

En savoir plus :

> Le dossier de presse pour le Tarn-et-Garonne - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,23 Mb

> Le dossier de presse pour la région Occitanie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,96 Mb